Accompagnement individuel

Accompagement collectif, d'équipe

Expression consulting

« Quelle que soit la méthode utilisée, c’est bien l’accompagnement, le soutien qui vous sera apporté, sans jugement et sans remettre en cause vos valeurs, qui vous permettra d’atteindre vos buts. »
Jenny Lapendry

Le coaching ...

expression consulting 

Fort des résultats sur l’individu, le coaching se développe et prend toute sa place en entreprise mais aussi auprès du grand public. Dans le contexte économique et social actuel, à la recherche de la performance individuelle et collective, de l’optimisation des ressources, de l’individualisation et flexibilisation de la société, le recours a un professionnel du coaching n’est plus (ou de moins en moins) perçu comme du superflu, un phénomène de mode dépourvu de sens ou service réservé à une Elite…

Cependant, la majorité des français ne connaissent pas ou mal ce métier. Leur vision est souvent limitée à celle véhiculée par les médias, c’est à dire tout sauf du coaching !

Cet article a pour vocation de vous éclairer sur ce métier et sa pratique.

Tout d’abord un peu d’histoire …

 

Nous pouvons considérer la pratique du coaching comme très ancienne. Socrate (philosophe Grec du Vème siècle av. J.-C.), pratiquait la maïeutique ou l’art « d’accoucher les Esprits ». Il peut être considéré comme le premier coach reconnu.
Son rôle et objectif était par son questionnement d’aider les personnes à trouver leur voie, leur propre vérité.

Plus proche de notre époque, dans les années 50, les premiers Coachs apparaissent aux Etats Unis, dans le domaine du cinéma et du sport dans un premier temps, puis dans le domaine de l’entreprise et auprès des personnes dans les années 80.

En France, l’activité de coaching fait son entrée fin des années 80 (une première école s’ouvre en 1988) et la profession ne cesse de progresser depuis. Elle voit son avènement dans les années 2000.

Faire appel à un coach est sorti du monde de l’entreprise, des comités de directions et hauts potentiels, pour faire bénéficier à tout à chacun de ses apports et bienfaits. Son action est d’ordre professionnel, social et ou personnel.

Ma vision personnelle du coaching

est que cet art de l’accompagnement individuel (et collectif) n’est ni du conseil (position d’expert), ni une thérapie, ni de la formation ou du mentorat (transmission d’un contenu).

Dans une cadre contractuel, déontologique et éthique bien défini, le rôle du professionnel du coaching est, par un processus basé notamment sur l’écoute, le questionnement, techniques d’impact mais aussi par un feed-back positif, de permettre à la personne de :

  • trouver ses propres solutions en toute autonomie,
  • atteindre ses objectifs,
  • développer de nouvelles postures, habitudes positives 
  • découvrir la connaissance de ses propres ressources, ses talents.

Par son action, le coach donne la possibilité à la personne coachée, de faire des choix en toute conscience, de « donner du sens et de la perspective ©  » face à une situation donnée, de s’appuyer sur ses forces et ses ressources.

Cet accompagnement est avant tout respectueux de la personne. Il me paraît essentiel que le coach fasse preuve d’un haut niveau d’intégrité : bienveillance et respect, engagement, digne de confiance, fiabilité.
Sa pratique sera structurée et basée sur une intelligence relationnelle et de communication : empathie, ouverture d’esprit et au mode de pensée des autres, clair vis à vis de lui-même et des autres.  expression consulting

Jenny Lapendry
EXPRESSION consulting

About the author